COMPAGNIE THÉÂTRALE
LA GRAVE ET BURLESQUE ÉQUIPÉE DU CYCLISTE

Vous avez de si jolis moutons, pourquoi vous ne parlez pas des moutons ? (2005)

La fin d’un triptyque ? Cette dernière création découle logiquement du parcours de nos différentes explorations.

«… Cette enquête paranoïaque et schizoïde, ce retour aux sources de l’Histoire accouche d’un récit fondateur qui puise sa substance dans la mémoire collective et au tréfonds de l’intime… bariolé et populaire… II fallait des comédiens remarquables pour s’engager au service de ce texte dense…Un jeu vif, joyeux, inventif, un régal. Ce chant d’amertume et d’espoir laisse une impression forte et une triple interrogation : qu’est-ce que la France aujourd’hui, d’où vient-elle et où va-t-elle ?»
Le Pays, 7 octobre 2005, par Michel Grivet.

A qui profite l’oubli ?
«… Recherches historiques, vécu personnel, mémoire collective et populaire nourrissent le texte de Vous avez de si jolis moutons (...). Le fruit d’une réflexion, initiée depuis plusieurs années par la Cie GBEC.
Le metteur en scène Mohamed Guellati croit à la «guérison par le savoir» et lève le rideau sur les rapports entre la France et l’Algérie à l’époque coloniale.»
L’est Républicain, 16 novembre 2005, par Isabelle Gérard.

Équipe artistique

Ecriture et mise en scène : Mohamed Guellati.
Avec Anissa Daoud, Muriel Racine et Olivier Cherki.

En coproduction avec le Nouveau Théâtre - Centre Dramatique National de Besançon, le Théâtre de l’Espace - scène nationale de Besançon, le Granit - scène nationale de Belfort et le Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul.


50 représentations, France, Togo, Bénin, Burkina Faso, Palestine