COMPAGNIE THÉÂTRALE
LA GRAVE ET BURLESQUE ÉQUIPÉE DU CYCLISTE

Bienvenue sur le site de la compagnie "La Grave et Burlesque Equipée du Cycliste" 

CHANTIER D'ECRITURE POUR UNE CREATION  2017 :

"L'Ecrivain Public"

« Oui c’est mon job.

Ah !

Ecrivain public.

Je reçois les gens avec leur petit blocage administratif, je remplis le dossier avec eux : logement social, carte d’identité, passeport , remboursement sécu, assurance, retard de paiements, cantine scolaire, dossiers stagnants, dossiers flottants, dossiers latents, longue liste administrative et dérivante …

Date de naissance, âge, faites le calcul, lieu de naissance, nationalité

Ben justement c’est cela le problème

Lieu de résidence, ben oui là aussi

Ce soir vous dormez où ?

Ben justement c’est cela le problème

Vous ne pouvez pas me dire ?

Non

Vous ne pouvez pas me dire un truc que je puisse écrire ? Un truc pour faire avancer le dossier, le maintenir, le saisir, le bloquer, pour pouvoir le tamponner et le remettre à temps dans le …

Je bloque.

Oui je vois bien. »

DERNIERE CREATION 2014/2015 : "Yvette Horner et l'odeur du mouton"  Découvrez le spectacle ici

 

La presse en parle :

Mohamed Guellati se présente sans fard et nous raconte un peu de sa vie, beaucoup  d’un pays qui a parfois du mal avec tous ses enfants. C’est fin, émouvant, drôle. Ça dit beaucoup de choses, en musique, en paroles et en silences. La scénographie n’est pas qu’une vue de l’esprit. Avec des palettes qui évoquent aussi bien un tas de gravats qu’un vieux ponton sur les bords du Doubs où il venait chasser les papillons. Il y a de la tendresse et des pointes de révolte dans ce très beau monologue qui réhabilite un pan de notre mémoire ouvrière un peu occultée, jusque dans nos rangs. Yvette Horner et l’odeur du mouton, c’est un peu comme dans la chanson de Zebda, « du couscous au magret » et « le tajine au cassoulet ». Ça dit ces enfants de France laissés sur les bas-côtés. Guellati n’est jamais dans la rancœur. Il est dans le partage, la joie de monter sur les planches. 

L’humanité

Mohamed Guellati raconte son histoire, celle d’un français, au nom arabe, qui a grandi dans le Doubs, à Montbéliard, au milieu des années 70. Ses références ne sont pas celles de ses parents. Il est baigné par Aznavour, Trenet, Rintintin, Denis Glazer, les Pink Floyd. « Le seul truc en Arabe, c’était Ali Baba ». Il nous fait entrer dans une famille recomposée avec deux frères. Habib et Mahmoud qui en fait s’appelle Marc et souhaite faire la « Révolution de l’intégration ». Le titre est alléchant, le spectacle est très beau esthétiquement. La scénographie d’Emilie Jouve est riche et chatoyante. (…)Mohamed Guellati est touchant dans l’évocation de ses souvenirs d’enfance. C’est un formidable acteur. 

Stéphane CAPRON de France Inter pour Sceneweb.fr

Le off propose des spectacles écrits et joués par des auteurs et des comédiens français, issus d'Algérie ou du Maroc. Ils ont en commun l'amour de la langue, un esprit et beaucoup d'émotion. Au Chapeau d'Ébène Théâtre, à 10 heures, se cache, sous un titre insolite, Yvette Horner et l'odeur du mouton, un texte très éclairant sur le destin des jeunes originaires du Maghreb, grandis dans les années 1960-1970. Très original.

 Le FIGARO.fr Théâtre